archives

Lire une carte

Vous êtes ici : Cartes et plans d'ancien régime / Introduction / Lire une carte

Plan du chemin d'Albi à la Barrière allant à Tanus (notice 625)

Chaque type de plan répond à une exigence précise. Selon son commanditaire et selon ce pour quoi il a été conçu, il prend une forme plus ou moins élaborée et précise au-delà des fantaisies ou talents de l’auteur. Les plans de contentieux (séries B et archives communales) ne sont là que pour appuyer une procédure. Ce sont en général de simples croquis à main levée sans aucune prétention artistique et technique.

 

De même, le plan terrier (séries E, G, H, J et archives communales), à moins d’avoir été dressé à la demande d’un riche commanditaire soucieux de laisser à ses descendants des archives remarquables, se contente de répondre aux besoins fonciers des administrations ou des particuliers en indiquant les noms des tenanciers et les contenances. Les fonds d’archives des administrations provinciales, du Languedoc ou diocésaines, peuvent quant à eux renfermer des documents issus de services comme les Ponts et Chaussées ou la direction des travaux publics de la province de Languedoc (séries C, J) : élaborés par des cartographes « professionnels », ils sont en général précis, soignés, de belle facture et parfois même d’une beauté remarquable.

 

Le système métrique décimal que nous utilisons aujourd’hui n’existe pas sous l’Ancien Régime. C’est l’Assemblée, d’après la proposition de l’Académie des sciences, qui fixa la mesure du mètre le 30 mars 1791. Jusqu’en 1791, on utilise donc d’autres unités de mesure : lieue, canne, toise, etc. La valeur de base de ces unités peut varier d’un lieu à un autre. D’où un système d’une très grande complexité. 

 

Pour compléter l'étude des cartes et plans conservés aux Archives départementales du Tarn, il convient d’éclaircir en quelques lignes le problème des échelles numériques. Le rapport existant entre une longueur et sa représentation sur la carte peut en effet prendre des formes aussi variées que déroutantes pour le lecteur…

 

Un point sur le système d’orientation, les signes conventionnels cartographiques et la représentation du relief des plans d’Ancien Régime viendront clore cette partie.




 Plan du site Mentions légales